Clarisse la rebelle ou le Mea Culpa de Chez Machine

Les pochettes concernées ont été éditées fin 2016. La commercialisation a été arrêtée en mars 2017.
Toute pochette acquise depuis novembre 2017 et toute version digitale est OK !
La première version ne sera plus jamais rééditée ou fournie et nous vous expliquons pourquoi dans cet article ! :) Merci de votre compréhension !
— EDIT DU 08/03/2019
Chez_Machine_Robe_Clarisse_7.jpg
crédit photo:  bonjour les fleurs

crédit photo: bonjour les fleurs

Clarisse est charmeuse mais un rien rebelle. Elle est tout aussi adorable qu'elle peut être difficile à apprivoiser. Je parle bien de notre robe coup de coeur.
Chez Machine nous avons quelques mots d'ordre et bien que flexibles sur certains points, il y en a sur lesquels nous sommes intransigeantes, comme la transparence et l'honnêteté...
Nous aurions pu nous contenter de mettre Clarisse sold out et faire l'autruche, en attendant que l'orage passe, serrant les fesses pour ne pas que la faille s'ébruite.
Nous aurions pu, mais combien d'entre vous auraient été déçues par l'expérience ? Comment aurions nous pu continuer l'aventure droites dans nos bottes en faisant comme si de rien était? Nous n'aurions pas pu. C'est certain.


Alors nous avons laissé quelques semaines passer, histoire de digérer un peu cette sombre aventure.
Clarisse c'était notre modèle phare, celui sur lequel nous misions le plus. Notre coup de coeur et le vôtre aussi.
Mais elle nous a poussé dans nos retranchements, nous a confronté à nous mêmes et à nos points faibles.

Revenons sur l'élaboration de la première collection.
En août 2016, nous lancions une campagne KKBB. Les patrons étaient plus ou moins élaborés. Nous nous lancions dans une aventure sans trop de visibilité, avec une expérience certaine dans le patronage mais pas  dans ce domaine très artisanal loin de l'industrie et dans un marché déjà florissant. Autant vous dire que nous espérions du succès, au fond de nous, mais que nous étions loin d'imaginer un tel accueil.
En 6 jours nous avions atteint l'objectif. La pression montait, montait, montait... Et là erreur fatale ou pas, nous nous sommes imposées une dead line en s'inscrivant à participer à la Grande Mercerie.

Chez_Machine_Robe_Clarisse_6.jpg
crédit photo:  bonjour les fleurs

crédit photo: bonjour les fleurs

Les nuits se sont écourtées, les yeux se sont abîmés sur les écrans, les cheveux se sont arrachés... pour pouvoir offrir un produit de qualité, et avancer plus rapidement, nous avons décidé de sous traiter la gradation des grandes tailles, si particulière et de faire vérifier la gradation standard. On y voyait deux avantages: gagner en temps et en fiabilité.
Nous avons donc envoyé le prototype en 38. Là bas, ils digitalisent puis ils gradent à l'aide d'un logiciel... Puis ils nous renvoient les fichiers qu'il faut remettre bien en ordre, harmoniser, mettre en couleurs, etc etc... en faire quelque chose de lisible par toutes, en quelque sorte. :)
Dans le cas de Clarisse, elle était la petite dernière à passer au crible.

A son retour, début novembre, lors du travail sur les fichiers, ça ne collait pas... il y avait bien des soucis avec cette CLARISSE. Comme un terrible two un peu en avance. Son sourire ravageur ne faisait pas passer la pilule... mais nous nous sommes accrochées, la tête toujours dans le guidon. Finalement, les nuits se sont écourtées encore un peu plus, les yeux de plus en plus abîmés sur les écrans. Nous avons cru en venir à bout. Et nous avons lancé l'impression 3 jours avant de partir à Paris...
Puis au fil des mois, les réclamations, les interrogations de nos clientes ayant acquis Clarisse se faisaient de plus en plus fréquentes et toujours sur les deux mêmes points. Nous avons une nouvelle fois vérifié... Et LE verdict est tombé : CLARISSE n'en faisait bel et bien qu'à sa tête.

Chez_Machine_Clarisse.jpg

 Que s'est-il passé ?

Chez_Machine_Robe_Clarisse.jpg

La digitalisation n'a visiblement pas été vérifiée. Et ensuite il suffit d'une infime erreur, qui, au fil des tailles, grandit de façon exponentielle et fausse de plus en plus le patronage.
Il y a donc eu une erreur de la part de l'entreprise ayant effectué la gradation, certes. Mais la plus grosse erreur, c'est nous qui l'avons faite et c'est important de le reconnaître ;).

Fatiguées, éreintées et sous la pression que nous nous étions mises,  nous n'étions pas capables de vérifier leur travail correctement. Nous aurions du repousser la sortie de Clarisse. Oui la déception aurait été là, de notre côté comme du vôtre, mais elle en serait sortie que plus grande et belle. Et cette déception n'aurait jamais pu être aussi grande que celles que nous éprouvons toutes aujourd'hui.

Apprendre de ses erreurs

crédit photo:  bonjour les fleurs

crédit photo: bonjour les fleurs

Toute expérience, bonne ou mauvaise nous fait évoluer.
Nous avons changé notre façon de faire:
Nous avons élaboré une trame de travail plus précise, plus rigoureuse encore
Et nous nous sommes formée pour l'une et remise à niveau pour l'autre à la gradation avec une professionnelle reconnue.

Nous avons renvoyé cette nouvelle version à chaque cliente l'ayant acquis via l'e-shop, pris contact avec nos contributeurs KKBB l'ayant reçu en contrepartie. Si toutefois, vous êtes passée à travers les mailles du filet ou que vous avez acquis Clarisse dans une mercerie, n'hésitez pas à nous contacter via l'adresse mail suivante : toctoctoc@chez-machine.fr (EXCLUSIVEMENT, nous ne lisons pas les msgs KKBB, et via les réseaux ce n'est pas le plus facile ;))

Qu'est ce qui a changé ?

Chez_Machine_Robe_Clarisse_13.jpg

Nous nous sommes repenchées sur Clarisse, recommençant tout depuis le début, en faisant tout nous mêmes. Nous l'avons totalement repensée pour une planche plus claire, un confort de couture améliorée et surtout un patronage et une gradation à la hauteur de nos exigences.
Le fit est beaucoup mieux étudié et ajusté.
Vous trouverez toujours deux bustes différents : avec des pinces poitrine et buste ou des découpes princesses que vous pourrez décliner en encolure ronde ou coeur.
Un empiècement devant un peu moins arrondi pour des lignes plus douces et une jupe beaucoup moins montgolfière. :)

Chez_Machine_Robe_Clarisse_14.jpg

 J'avais d'ailleurs eu la main un peu trop lourde en envoyant en version test une jupe plus près du corps et ses simples plis plats. Et j'ai eu la brillante idée (soyons modestes :p) de demander à Anne d'un chas un chas de faire partie de la team des testeuses... Je vous invite à lire son article pour comprendre... ;)

Toujours est-il que les modifications qu'elle a apporté avec notre autorisation sur Clarisse l'ont sublimée ! Elle a su trouver le juste milieu. Merci infiniment Anne. La jupe est donc juste comme il faut, évasée mais pas trop et toujours de la place pour les post-raclettes. :D
Elle aura mis le temps, vous l'attendiez avec une grande impatience mais je crois que l'attente en valait la peine.

Retrouvez Clarisse en version pochette et en version digitale !

Haut les coeurs!

Quand nous faisons le bilan du chemin parcouru depuis un an, nous voyons à quel point nous avons appris et perfectionné notre travail.
Nous espérons que vous continuerez de nous suivre dans cette si belle aventure. Merci pour tous vos messages d'encouragement et de soutien dans cette mésaventure. C'est très touchant ♥